💫 De quoi la Civictech est-elle le nom ?

Les 3 familles de la Civictech, et ce que cela change pour les citoyens.
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Telegram Partager sur Whatsapp


Adrien Duguet

Co-fondateur de Citipo

This article is also available in English.

Apparu en France dès le début des années 2010, l’écosystème européen des civictechs s’est depuis continuellement enrichi, aussi bien en nombre d’acteurs que de problématiques abordées. 

Popularisé pour son travail innovant sur la question de la participation citoyenne à la vie démocratique, la filière poursuit aujourd'hui une mission plus large : soutenir l'engagement citoyen sous toutes ses formes. 

Une vision commune : promouvoir une citoyenneté active. 

Au sens strict, une civictech est un solution technologique qui vise à favoriser l’engagement citoyen. Par extension, ce terme désigne les concepteurs, entreprises ou associations, qui développent ce type d'outil. 

Ces acteurs sont issus de traditions politiques et professionnelles variées, à la convergence des mondes du militantisme, de l’intelligence collective et des nouvelles technologies. 

Ils partagent une philosophie commune. La crise de défiance de la démocratie ne pourra être dépassée que par l’implication croissante des citoyens dans vie publique. 

 Les civictechs entendent donc créer les conditions d’une citoyenneté active fondée sur l’engagement et la participation au processus de décision. Cela grâce à une utilisation de la technologie inclusive et éthique. 

 Au cÅ“ur de cette approche, une question centrale prédomine : 

Comment renforcer le rôle du citoyen dans la vie publique ? 

Si elles ont en commun de s’appuyer sur le citoyen pour faire émerger des solutions nouvelles, les civictechs apportent plusieurs degrés de réponses à cette problématique. 

 â€¦ En développant la participation citoyenne 

Le monde de la participation citoyenne est la premier à s’être emparé des outils civictechs, initialement par le prisme de la transparence et de l’horizontalité. 

Réconcilier les citoyens et les pouvoirs publics, c’est associer le citoyen à toutes les étapes du processus de décision, depuis les phases de diagnostic préalable jusqu’à l'évaluation des politiques publiques a posteriori *. 

Ce processus de consultation permanente se trouve grandement facilité par l’utilisation de plateformes de consultation et leurs outils associés (votation, budget participatif, boîte à idées etc). 

Il n'y a pas de participation citoyenne pertinente sans transparence de l'information. En complément de l'approche participative, la mise à disposition de données par les institutions conduit donc au développement de nouvelles applications dans le but de suivre la conception des lois et du mandat des élus, souvent en temps réel. 

En plein essor parmi les collectivités locales, l'utilisation des civictechs a été mise récemment à l’honneur dans plusieurs expériences nationales inédites de démocratie participative comme le Grand Débat (2019), la Convention Citoyenne sur le Climat (2020) ou les Conférences Régionales sur le Futur de l’Europe (2021) etc. 

… En favorisant l’engagement militant 

Il ne suffit pas de vouloir être candidat à une élection pour pouvoir se présenter. Il ne suffit pas de supporter une cause légitime pour qu’elle soit entendue dans le débat public. 

La mise en place de campagnes et mouvements citoyens requiert un savoir-faire technique qui décourage de nombreux citoyens et entretient l'idée que le militantisme est réservé à une caste de "professionnels" de la politique. 

Dans une volonté de démocratisation de l’action militante, une deuxième branche des civictechs cherche donc à lever les freins qui pèsent sur l'engagement citoyen. 

La problématique est ici d’apporter des réponses opérationnelles pour organiser des communautés d’action en développant des solutions pour accroître la notoriété d'un projet en ligne, structurer des réseaux militants ou encore optimiser ses actions de terrain. 

Vous l'avez deviné, c'est exactement ce que nous faisons chez Citipo, et nous pourrions en parler pendant des heures. 😉 Si cela vous intéresse, rencontrons-nous ! 

… En associant le citoyen à la gestion des services publics 

Au-delà de prendre part au débat public et à la vie institutionnelle, une troisième famille des civictechs envisage les citoyens comme des parties prenantes dans la gestion quotidienne des services publics de proximité. Cette tendance s’inscrit dans le cadre de la transition numérique des collectivités et ses composantes (digitalisation des services, exploitation des données… ) 

Co-construit avec les collectivités locales, ces projets se démarquent par leur capacité à affiner la pratique du service en fonction des caractéristiques locales des utilisateurs. 

L’objectif est de substituer à la figure du « citoyen-consommateur Â» un citoyen responsable en mesure de partager efficacement son expérience d'utilisateur et ses suggestions d’amélioration. 

Parmi les projets populaires, on retrouvera par exemple des applications de signalement de problèmes de voiries, la gestion commune des parkings et de l’éclairage publique etc.. 

 Sur ce sujet, Citipo recense régulièrement des initiatives réussies, à retrouver sur la Civimap

*sur les ressorts de la participation citoyenne, nous recommandons la lecture de La Démocratie, Autrement (Escoubes - Proriol, 2021) 

S’inscrire à la newsletter
Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir régulièrement nos conseils sur la façon de mener des campagnes militantes en ligne !
Plus d’actualités

Affichez un bouton pour rejoindre votre communauté sur votre profil Twitter

Il est désormais possible d'afficher un bouton "S'abonner" à Citipo directement sur votre profil Twitter grâce à l'intégration Twitter Revue.

What is European Civictech all about ?

The 3 pillars of Civictech, and what it means for citizens.

Mesurez les statistiques de visites directement sur vos contenus

Nous avons développé des outils de mesure d'audience anonymes, respectueux de la vie privée, sans nécessité de consentement utilisateur et entièrement conformes avec le RGPD.
Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement et de portabilité de vos données ainsi que d’un droit d’opposition et d’un droit de limitation du traitement des données vous concernant. Vous pouvez exercer vos droits en nous contactant à l’adresse disponible dans la Politique de protection des données.