#En bref - Ce que le numérique peut apporter à vos campagnes, ou pas.

Mener une campagne sans contact : mode d'emploi

Publié le 16 nov. 2020
Temps de lecture : 6 min

Cambridge Analytica, Macron Leaks, fake news : la rencontre entre le numérique et le monde du militantisme a mauvaise presse. Mais ces polémiques cachent souvent l’autre facette de l’histoire, celles des possibilités offertes pour mobiliser éthiquement et favoriser l’engagement de proximité. 

Les outils numériques spécialement conçus pour les organisations militantes permettent des gains de temps et de moyens considérables. En facilitant la mise en place des campagnes, ils rendent l’engagement plus simple et efficace. 

 Pour quoi faire exactement ?  Petite introduction. 

🚀 Créer une audience militante 

L’objectif d’un campagne militante - campagne politique, initiative citoyenne etc - est d'organiser une communauté de sympathisants prête à soutenir votre action. 

C'est en développant sa notoriété qu'on peut espérer attirer de nouveaux soutiens et comprendre leurs attentes. Immanquablement, il vous faudra donc créer une audience militante regroupant l'ensemble de vos soutiens. 

En la matière, il n'y a pas de recette miracle. La création d'une audience prend du temps et implique une stratégie "multicanale". Cela veut dire que l'ensemble des canaux de marketing politique habituels doivent être utilisés, qu'ils soient numériques ou physiques


Créer une audience militante repose sur l'utilisation d'outils de marketing politique.

Dans un cadre militant, créer une audience implique a minima d'être présent en ligne à travers un site internet de campagne et des réseaux sociaux. 

Les réseaux sociaux s'adressent chacun à un type de communauté particulière. Ils doivent être envisagés dans toute leur diversité pour toucher le public le plus large possible. Techniquement, leur gestion peut être simplifiée grâce à des outils de crosspostage (poster une même information sur différents canaux en même temps) ou de suivi des mots-clés.

Pour garder un lien avec votre audience dans le temps, il est intéressant de mettre en place des opérations de publipostage sous la forme de campagnes d'emailing militant ou de SMS.   

Plus traditionnel, une utilisation bien dosée du courrier est aussi une solution éprouvée.  

🤖

📊 Organiser les données collectées 

Animer une communauté militante nécessite de maintenir à jour les informations la concernant et d'organiser les données collectées. 

Ces données proviennent de nombreuses sources : contact des sympathisants rencontrés, réponses aux questionnaires, données publics socio-démographique, liste électorales, statistiques de visites du site etc

Gérer sa base de contact militant 📂

Pour des raisons d’efficacité interne et de confidentialité, tous les éléments collectés doivent être centralisés au sein d'une base de donnée propre à chaque campagne. Pour cela, les équipes de campagne militantes ont pris l'habitude de se doter d'outils de gestion de contact de type CRM, rebaptisés pour l'occasion "Citizen Relationship Management" .

Disposer d'un outil de CRM est essentiel pour piloter une campagne militante de façon rigoureuse.

Un CRM permet de naviguer facilement dans les données de votre campagne. En croisant les informations, vous apprendrez à mieux connaître vos soutiens et à les regrouper par intérêt, zone géographique etc. Vous pourrez ensuite cibler vos messages et actions de façon privilégiée. 

Le choix de l'outil de CRM ne doit pas être laissé au hasard.

Les logiciels grand public comme Google Sheet ou Excel ne garantissent pas une complète maitrise des données ni leur sécurité. De leur côté, les outils de CRM conçus pour les entreprises n'intègrent pas les contraintes spécifiques du monde militant . 

Depuis quelques années, il existe des CRM spécialement conçus pour les projets militants. Sur ce sujet, on vous conseille de regarder le travail de NationBuilder, de Quorum, et évidemment, de Citipo 😉

🤖

🎯 Mobiliser ses sympathisants 

Vous avez créé une audience et vos données dorment au chaud dans un CRM. Il est temps de mobiliser vos sympathisants pour mener des actions concrètes !

Les actions militantes sont conduites sur le terrain (porte-à-porte, tractage, réunions publiques, happenings etc) ou de façon dématérialisée (opérations d'appels, chaînes d'emails etc). 

Elles peuvent cibler l'ensemble des citoyens, des catégories précises ou uniquement des proches de vos sympathisants (stratégie de "relational organizing"). 


Grâce aux outils de ciblage et de suivi de la mobilisation, vous pouvez définir des cibles de campagne et suivre les opérations en temps réel. 

Les outils de ciblage permettent de mieux comprendre votre territoire et votre audience dans le but d'en tirer des conclusions en terme de priorités. Il s'agit d'outils permettant d'analyser les données contenues dans votre CRM. 

Dans le cadre d'une campagne électorale, les outils de cartographie comme Kibana (gratuit) sont efficaces pour croiser les données et identifier les bureaux de votes prioritaires. 

⚠️ La question du ciblage des actions alimente beaucoup de fantasmes. Il convient cependant d'être raisonnable dans ses attentes. Au niveau local, l'analyse de données n'est pas substituable pas à la connaissance des équipes. Elle reste, au mieux, un outil d'aide à la décision. 

En revanche, il est essentiel de mettre en place un système de suivi de la mobilisation efficace. Le suivi de la mobilisation consiste à collecter le résultat des interactions avec les citoyens ciblés.  

Dans une version basique, vous pouvez remonter des informations grâce à des questionnaires de type Typeform.  Pour plus d'efficacité, il est intéressant de recourir à des applications de porte-à-porte mobile disponibles sur smartphone.  Là encore, vous pouvez jeter un coup d'oeil à Quorum

🤖

🌱 Structurer l'organisation

Après un lancement réussi, votre communauté prend de l’ampleur et vous envisagez de structurer de nouvelles équipes sur le territoire. Votre nouveau défi : bâtir une organisation pérenne. 

Pour structurer un mouvement dans le temps, il est important d'organiser les échanges entre l'équipe et les antennes et les membres de façon rigoureuse.

C’est là l’objectif des plateformes de gestion de communauté. 

Ces plateformes organisent des espaces de travail pour permettre à des équipes de fonctionner ensemble à distance.

Ces outils vous aideront à passer l'étape du "moment militant" pour devenir un véritable mouvement.

En tant qu'organisateur au niveau national, vous pourrez structurer un réseau d’antennes locales tout en gardant une cohérence. 

En pratique, ces outils s’articulent autour d’espaces membres, d'annuaires, de chat, d’une gestion fine des responsabilités de chacun etc. 

Sur le plan logistique, on peut y adjoindre des boutiques en ligne permettant de gérer la répartition des goodies, tracts et autres supports entre les antennes.  

L’avantage par rapport à une organisation sur les réseaux sociaux ou les messageries ? Vous restez maître de l’utilisation de vos données et vous évitez les pertes d’information quand un membre quitte la communauté.

En clair, vous vous professionnalisez !

Quelques exemples de plateformes intéressantes pour gérer des communautés militantes décentralisées : NotionSlack ou Citipo

🤖

🤝 Associer tous les publics 

Pour être inclusive, une campagne doit associer efficacement toutes les parties prenantes depuis les citoyens jusqu'aux institutions, en passant par les corps intermédiaires. 

Les nombreuses recherches en matière de participation citoyenne et d'intelligence collective ont permis l’émergence de méthodologies spécialisées dans la consultation à grande échelle

De nombreuses variantes participatives sont possibles : outils de pétitions, de consultations ou encore de budget participatif. 

Il faut bien noter que ces outils sont des méthodologies complètes permettant de faire émerger des feuilles de route activables pour les décideurs sur un thème donné.

Cette approche peut s'avérer très puissante pour légitimer votre action et l'ancrer dans le temps. 

Envie de mener des campagnes participatives à grande échelle ? Sur ce sujet, on vous conseille les outils de Civocracy, Fluicity ou Make ! 

🤖

Les thèmes que nous présentons ici constituent les principaux axes de travail des “civictech”, ces acteurs privés ou associatifs qui s'intéressent à l’utilisation des technologies pour favoriser l’engagement citoyen. 

Pour en apprendre plus sur les civictechs, n'hésitez pas à jeter un coup d’oeil au site de l’association européenne des civictech ACTE (acte-europe.org/) dont Citipo est membre !

Pour ne rater aucun article sur la façon de mener des campagnes militantes numériques, inscrivez-vous à notre newsletter ou suivez Citipo sur Twitter ! 👇🏻

Plus d'actualités